DÉVELOPPEMENT WEB, COMMUNICATION ET APPRENTISSAGES

29 juin 2021

3 COMPÉTENCES CLÉS DES MÉTIERS DU WEB 2.0

L’objectif du diplôme de Licence Professionnelle Développement Web, Communication et Apprentissages est de former des développeurs web full-stack, c’est-à-dire des spécialistes qui assurent le développement d’une application web de A à Z (design graphique, intégration web, référencement, …), et, pour des projets complexes, en ayant recours à un Framework, tel que Symfony, garantissant l’évolutivité et la maintenabilité par une architecture MVC (Modèle Vue Contrôleur), mais aussi de créer une application accessible depuis un navigateur mobile, à savoir une progressive web application.

Au-delà du développement web pur, la conception et la réalisation des environnements immersifs et interactifs 3D destinés au jeu et à l’apprentissage sont également des objectifs de la formation.

Enfin, sans oublier que le web est un moyen de communication 2.0, l’accent est mis sur la communication publicitaire appliquée au web et le marketing digital.

Ce diplôme prépare à différents métiers, tant dans le développement web pur, mais aussi en communication digitale, mais encore en tant que chef de projet multimédia. Les diplômés pourront faire valoir l’ensemble de ses compétences pour leur évolution de carrière Web 2.0 !

Pourquoi cette Licence Professionnelle Développement Web, Communication et Apprentissages ?

La moitié du programme de formation est consacrée au développement web pur, aux techniques graphiques, ainsi qu’à l’intégration web, à savoir retranscrire en code tout le visuel de la maquette, qui plus est, en termes de design responsive, à savoir, adaptable à toutes dimensions d’écran.

Le développeur doit également garantir l’évolutivité, la maintenabilité et la réutilisation de son code en implémentant une architecture MVC (Modèle Vue Contrôleur). L’utilisation d’un Framework tel que Symfony permettra au développeur Back-end de réduire le temps de développement et produire un code professionnel en utilisant l’ORM doctrine 2 (Object Relational Mapper), le moteur de Templates Twiget plusieurs autres bibliothèques.

Cela peut aussi mener au développement d’une progressive web application (PWA) apparaissant aux utilisateurs comme des applications natives ou des applications mobiles, à savoir un site web accessible depuis le navigateur de votre mobile, et qui peut utiliser les fonctionnalités de votre smartphone (caméra, géolocalisation, …).

Le diplôme ouvre également à la conception et à la réalisation des environnements immersifs et interactifs 3D destinés au jeu et à l’apprentissage, ce qui représente 25% du programme de formation.

Ainsi, le design et le développement 3D reposeront premièrement sur la maitrise des concepts liés aux environnements virtuels d’apprentissage humain (EVAH) et à l’immersion et l’interaction dans un monde virtuel et aux environnements de réalité augmentée. Ensuite, le développement 3D à l’aide du logiciel Blender permettra de créer des modèles, qui seront ensuite utilisés dans un moteur de jeux tel que Unity pour réaliser des applications interactives 3D disponibles pour des ordinateurs, des smartphones et des casques de réalité virtuelle.

Cela signifie, qu’au-delà des applications web traditionnelles, les étudiants devront aussi être capable de concevoir et développer des environnements numériques d’apprentissage pour la formations tout au long de la vie et d’apprendre à les scénariser pour créer des expériences d’apprentissage compréhensibles et attrayantes ; c’est une des spécificités de cette licence professionnelle.

Mais le web est avant tout à la fois le moyen et le lieu d’une communication 2.0. C’est pourquoi, la formation prévoit aussi l’acquisition de compétentes dans les matières de communication publicitaire appliquée au web et le marketing digital. De même, la gestion de projet web aborde l’élaboration du cahier des charges ainsi que la conception et le management de projet multimédia. Le volet communication et gestion de projet multimédia constitue 25% du programme de formation.

Ces applications web trouveront leur place dans le monde commercial, industriel, médical, socio-culturel, mais aussi dans le domaine de la communication digital, de l’enseignement et de la formation professionnelle. 

Ces multiples domaines d’application justifient l’emploi de l’acronyme DWCA qui veut dire « Développement Web, Communication et Apprentissages ».

A qui s’adresse-t-elle ?

De contenu généraliste, cette licence professionnelle s’adresse aussi bien aux spécialistes qui souhaitent se former à la programmation, ou inversement, aux développeurs qui doivent aussi maîtriser la création graphique.

A ceux qui le voudront, après une expérience professionnelle, ils pourront s’engager dans une formation de master du même type (Ingénierie des Systèmes numériques virtuels pour l’apprentissage), aussi proposé à distance par l’ESPE.

Cette formation est constituée d’un public mixte : jeunes diplômés en apprentissage d’une part, et salariés ou adultes en reconversion professionnelle d’autre part.

Pour une formation totalement à distance et afin d’éviter l’isolement, puis l’échec, il est absolument indispensable pour chacun, d’avoir un lien au monde professionnel, pour les salariés cela va de soi, mais en reconversion professionnelle, un contrat de professionnalisation permet ce rattachement à la réalité économique, et surtout, pour les jeunes diplômés, un contrat d’apprentissage avec une entreprise est une obligation.

Formation 100% à distance : Innovation dans nos pratiques pédagogiques

Actuellement, la plupart des formations de développeur web se déroulent en présentiel, rares sont les formations à distance. Certes, les MOOC sont nombreux, mais le taux de réussite est extrêmement faible, on observe plutôt des taux énormes d’abandon et de décrochage. Notre formation à distance repose sur un accompagnement des apprenants dans leur apprentissage, ce qui permet de garantir des taux de réussite supérieurs à 90%.

Le Service de Formation Continue dispose de toute l’expertise en matière d’enseignement à distance, et ce depuis de nombreuses années. Une plate-forme DigitalUni permet la mise à disposition de ressources pédagogiques en lignes (supports de cours, vidéo-cours, …), de s’assurer du suivi des apprenants, et de valider leurs activités d’apprentissage à partir des ressources consultées, des travaux réalisés et déposés, des QCM auxquels ils ont répondu, etc… (faisceau de preuves d’activité).  Les réunions synchrones, entre l’enseignant et les apprenants se font via une classe virtuelle : Classilio. Cette classe virtuelle permet l’audioconférence, le partage d’écran entre l’enseignant et les apprenants, l’enregistrement des réunions, … . L’usage du Tablet PC avec stylet permet alors de rédiger son cours face aux apprenants (partage d’écran), d’exposer les concepts, de faire des schémas, de mettre en valeur les contenus par un choix de couleurs, soulignage, etc… de réaliser des captures d’écran du code et du rendu dans un navigateur web, … Finalement, la classe virtuelle se déroule comme une séance de cours en présentiel, mais tout en restant chez soi ! Un autre aspect très fort de l’apprentissage à distance est le travail collaboratif, lors d’une situation problème (ou étude de cas). Les apprenants travaillent en équipe, sous la supervision de l’enseignant tuteur, ils mettent en commun leurs savoirs, et progressent des connaissances des autres membres de l’équipe. Le but étant de comprendre un problème, de le documenter, de proposer une solution, puis de la mettre en œuvre.
L’avantage d’un public mixte, formation continue et formation initiale en apprentissage, est de permettre, aux jeunes diplômés de profiter de l’expérience professionnelle des adultes en reprises d’études, et à ces derniers, de profiter de la dynamique d’apprentissage de la génération Digital Natives, les natifs du numérique.

A distance, les apprenants travaillent à leur rythme, suivant leurs contraintes personnelles et/ou professionnelles, mais toujours suivant une progression d’apprentissage établie par l’équipe pédagogique.

Licence Professionnelle, mention Métiers de l’informatique : conception, développement et tests de logiciels (Développement Web, Communication et Apprentissages) : des compétences recherchées

Le profil de développeur web full-stack reste très recherché par les entreprises et les startups, qui n’ont pas toujours les moyens de recruter un développeur front-end (pour l’intégration graphique), un graphiste, un développeur back-end (pour le développement en relation avec une base de données), un chef de projet, etc… Ce profil full-stack englobe toutes les compétences pour mener à bien un projet web. 

En termes de prévision sur le marché du travail, 220 000 emplois sont attendus dans ce secteur d’ici 2022[1]. Parmi les 3 métiers les plus demandés actuellement, on retrouve naturellement développeur logiciel, développeur web, ingénieur en système d’information, les 3 spécificités de notre Licence Professionnelle !

Eric Christoffel, responsable scientifique de la Licence Professionnelle Développement Web, Communication et Apprentissages