Prévoir l’imprévu

11 janvier 2021

Du risque à la crise : gestion d’une situation sanitaire exceptionnelle (SSE)

A découvrir l’article sur “Covid-19 : les transferts internationaux de patients de réanimation,une solution pour les départements frontaliers”

https://sfc.unistra.fr/wp-content/uploads/2020/12/TGV.pdf

Le risque est omniprésent dans notre société. Il peut se manifester par des attentats type tuerie de masse comme ceux qui ont été perpétrés à Paris en 2015, à Nice en 2016 et à Strasbourg en 2018 ; des situations accidentelles et ou malveillantes dans des sites industriels de type Seveso et des catastrophes naturelles comme un séisme ou un cyclone (ex : Irma)…

L’approche globale et transverse de la gestion des crises développée dans le Livre Blanc de la défense et sécurité nationale (version 2013) implique un haut niveau d’interopérabilité interservices de la part des acteurs majeurs. De ce fait, les acteurs décisionnels ainsi que les conseillers techniques en matière de gestion de crise doivent maîtriser la connaissance des risques et des menaces ainsi que leurs conséquences, notamment en matière de santé publique, les méthodes de raisonnement tactique et de planification, les moyens interservices susceptibles d’être mis en œuvre, les postures et procédures opérationnelles dans lesquelles ils doivent prendre une part active.

Diplôme universitaire pour professionnaliser la gestion de crise en SSE

Le service formation continue de l’université de Strasbourg propose un nouveau diplôme universitaire dédié à la gestion de crise en situation sanitaire exceptionnelle. 

Les acteurs visés par cette formation doivent être en mesure de s’intégrer pleinement dans un dispositif de gestion de crise interservices. 

Ce dispositif est composé des forces de l’ordre (police et gendarmerie), des pompiers, du personnel de santé, des armées, des grands opérateurs publics (SNCF, CTS, etc …) afin de  contribuer activement à la continuité et l’efficacité de la chaîne des secours lors d’un évènement majeur. 

Ces acteurs « experts » conseillent les autorités de l’Etat dans leur processus décisionnel.

Les compétences visées par cette formation sont la connaissance des risques et menaces, l’identification des différents partenaires, la maitrise des outils de gestion de crise et post crise, la compréhension de l’organisation hospitalière en crise, la mise en œuvre des contres mesures adaptées, ainsi que la participation à la résilience collective.

Ce diplôme est organisé en 4 modules de 5 jours, qui devront être suivis dans l’ordre indiqué sur une période maximale de 5 ans.

  • Module 1. Connaissance de l’environnement contextuel
  • Module 2. Connaissance de l’environnement opérationnel
  • Module 3. Phase pratique : réponse institutionnelle hospitalière
  • Module 4. Communication de crise et gestion de la post-crise

Les modules sont émaillés par des mises en situation pratiques et des exercices de simulation tout au long de la formation.

Professionnels concernés

Les personnes du secteur publique ou privé (industries, grandes entreprises de service public, etc…) ayant une responsabilité en sécurité-sûreté et logistique, les personnels de l’administration de l’Etat, territoriale ou hospitalière, les fonctionnaires de police, la gendarmerie, …, toutes ses personnes sont susceptibles d’être impliquées, lors d’un évènement majeur, sur le terrain, ou au sein d’une structure de gestion de crise en qualité d’expert ou de conseiller technique de l’autorité décisionnelle.

Les enseignants

L’ensemble des intervenants sont experts dans la gestion de crise. Une partie des enseignants est représentée par le corps professoral de l’UNISTRA (faculté de médecine de Strasbourg et EOST), les autres sont issus, de la direction générale de la Santé, de l’Agence Régionale de Santé, des corps de l’armée, du SDIS, des forces de l’ordre, des milieux industriels impliqués dans la protection NRBC, des médias, …

Docteur Nora OULEHRI, praticien hospitalier urgentiste