Nous offrons un panel de plus de 900 formations catalogue à suivre sous des formats très divers

Ou

Vous êtes responsable de formation d'une entreprise et vous recherchez une formation pour vos collaborateurs ou vous souhaitez créer un diplôme pour une équipe

Vous êtes responsable de formation, DRH, manager ou dirigeant d'une entreprise et vous recherchez à construire un plan de formations pour tout ou partie de vos collaborateurs

La tuberculose, le patient, le soignant et la société

Stage inter établissements. Pour l'agrément DPC : nous consulter

4 jours
1330 € Pour toute inscription avant le 30 juin 2020.

Repas de midi pris en charge par les organisateurs.     

Ce stage ne peut pas être réalisé en intra

Dates de formation

Référence JLE19-0416A :
du 15/06/2020 au 18/06/2020

Référence JLE20-0416A :
du 14/06/2021 au 17/06/2021

Lieu de la formation

Université de Strasbourg - Service Formation Continue

21 Rue du Maréchal Lefebvre,
67100 Strasbourg
France

Renseignements & inscriptions

Joëlle LABARRE

21 Rue du Maréchal Lefebvre 67100 Strasbourg, France
03 68 85 49 23

Sauf le vendredi après-midi

03 68 85 49 29
j.labarre@unistra.fr

Contexte

La loi de santé publique du 9 août 2004 définit la tuberculose comme une priorité. La loi du 13 août 2004, relative aux libertés et responsabilités locales, replace la lutte antituberculeuse sous la compétence de l’Etat. Cette mesure est appliquée depuis janvier 2006. Le programme national de lutte antituberculeuse, officialisé le 11 juillet 2007, a défini 6 axes destinés à consolider la réduction de l’incidence de la maladie. Il est complété par la feuille de route tuberculose 2019-2023. Les agences régionales de santé, elles-mêmes en restructuration à la suite de la loi du 07 août 2015 puis à la suite des créations des Grandes régions, sont chargées de son pilotage. Il en résulte un besoin de formation pour les nouvelles ARS, les structures de lutte antituberculeuse ou les centres de lutte antituberculeuse des Conseils Départementaux souhaitant développer leurs pratiques dans le cadre des conventions. Parallèlement, l’hôpital reste l’institution partenaire privilégiée de lutte anti-tuberculeuse qui concentre l’expérience du diagnostic et du traitement initial ; les impératifs d’hygiène hospitalière et l’insertion du séjour du patient dans une chaîne de prise en charge, sont indispensables.

Personnes concernées

Médecins, infirmières et assistantes sociales des centres de lutte antituberculeuse ou des agences régionales de santé, infirmières et médecins hospitaliers de tous les services et particulièrement des services de Pneumologie, médecine interne, maladies infectieuses et accueil d’urgences, services de gériatrie et services prenant en charge les patients séropositifs pour le V.I.H. Personnels des équipes opérationnelles d’hygiène et des CPIAS. Infirmières libérales, kinésithérapeutes et personnel soignant d’USN1 des centres de détention. Médecins du travail. Médecins, infirmières ou travailleurs sociaux des établissements scolaires et des foyers d’accueil de personnes migrantes ou en précarité.

Compétences à l'issue de la formation

  • Connaître les modes de transmission et l’épidémiologie de la tuberculose, les mesures d’hygiène et de prévention en collectivité, en milieu hospitalier.
  • Connaître et comprendre les motifs et les moyens de la lutte antituberculeuse : enquête et suivi des sujets contact d’un patient contagieux, dépistage de la tuberculose et de l’infection latente dans le cadre des recommandations, vaccination par le BCG.
  • Connaître et comprendre les moyens du diagnostic de la tuberculose, de son traitement, de l’éducation thérapeutique et de sa prise en charge sociale.
  • Prendre en charge les missions d’une ARS ou d’un centre de lutte antituberculeuse, en particulier dans les nouvelles structures habilitées et les ARS restructurées.
  • Connaître les recommandations nationales et internationales concernant la prise en charge de la tuberculose

Programme

Analyse des pratiques

Pré-test sur l’analyse des pratiques : Etudes de cas et de suivi d’entourage dans 4 ateliers.

Stratégie et rôle des centres de lutte antituberculeuse.

L’application des nouvelles recommandations pour la vaccination des enfants par le BCG (la pénurie de vaccins) requiert une compétence et une disponibilité pour améliorer la couverture vaccinale des populations exposées.

Echanges et discussions entre professionnels de santé.

Mise à jour des connaissances

– Données épidémiologiques actuelles de la tuberculose en France et dans le monde : les populations à risque élevé.

– Histoire naturelle et transmission de la tuberculose.

– La tuberculose dans les collectivités et chez les populations à risque.

– Le diagnostic de la tuberculose et de l’infection tuberculeuse latente.

– Les traitements de la tuberculose : efficacité et limites (observance et résistances). Education thérapeutique.

– La prévention de la tuberculose : dépistage dans les populations à risque, diagnostic et traitements des infections latentes, mesures d’hygiène et traitement, BCG.

– Le rôle de l’infirmière : place de l’infirmière dans le réseau de prise en charge du patient et de ses proches, rôle des travailleurs sociaux et du secrétariat des CLAT.

Remise d’un polycopié complet sous forme de clé USB. 

La formation est actualisée chaque année.

Méthodes pédagogiques

La formation comporte deux étapes : l’analyse des pratiques et la mise à jour des connaissances.

  • 4 ateliers d’études de cas et de suivis d’entourage.
  • Exposés, discussions.
  • Remise d’un polycopié sous forme de clé USB.

Responsables scientifiques et animation

, Professeur à la Faculté de Médecine, Pôle de Pathologie thoracique, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

M. Philippe FRAISSE, Praticien Hospitalier, Pôle de Pathologie thoracique, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et Coordination Tuberculose du Conseil Départemental du Bas-Rhin, Comité de suivi du programme national de lutte antituberculeuse.

Courriel : philippe.fraisse@chru-strasbourg.fr

Intervenants

M. Olivier MEUNIER, responsable de l’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière – Hôpital de HAGUENAU.

Mme Marie-Claire GAUDEL, Infirmière, Service des Actions de Prévention Sanitaire, Conseil Départemental du Bas-Rhin.

M. Philippe FRAISSE, Responsable santé publique du Groupe pour l’enseignement et la recherche en pneumo-infectiologie de la Société de pneumologie de langue française – coordonnateur du réseau national des Centres de lutte antituberculeuse.

Nature et sanction de la formation

Cette formation constitue une action d’adaptation et de développement des compétences.

Elle donne lieu à la délivrance d’une attestation de participation.

Une évaluation en fin de formation permet de mesurer la satisfaction des stagiaires ainsi que l’atteinte des objectifs de formation (connaissances, compétences, adhésion, confiance) selon les niveaux 1 et 2 du modèle d’évaluation de l’efficacité des formations Kirkpatrick.

Formations favorites Vous souhaitez être rappelé(e) ?