Frédérique Meyer, ancienne stagiaire, Master 2 Gérontologie, vieillissement, éthique et pratiques professionnelles

Frédérique Meyer a suivi le Master 2 Gérontologie, vieillissement, éthique et pratiques professionnelles. Elle répond à nos questions.

Qu’est-ce qui vous a conduit à choisir cette formation ?

Infirmière en gériatrie pendant une vingtaine d’années puis depuis 3 ans auprès de personnes en situation de handicap à domicile, j’ai fait le choix de cette formation afin de trouver des réponses dans ma pratique notamment lorsque je suis amenée à accompagner des personnes handicapées vieillissantes dans leur projet de vie.
Je souhaitais également être « armée » avant d’intégrer le comité d’éthique de l’association pour laquelle je travaille.
J’ai voulu approfondir mes connaissances en poussant la porte de l’Université de Strasbourg car rien n’est jamais acquis et je me dois de relayer auprès des équipes une ouverture d’esprit et une vision élargie de la gérontologie.

Qu’avez-vous le plus apprécié ?

Ce que j’ai le plus apprécié durant cette formation ce sont les regards croisés des différents professionnels intervenants qui, comme nous étudiants, sont issus de divers univers professionnels. Les éclairages ont été complémentaires, variés et ont permis d’enrichir la réflexion.

Que vous a apporté le fait d’être dans ce processus de formation ?

Se former permet de sortir de sa routine quotidienne. Se questionner sur sa pratique et la confronter aux autres permet de l’enrichir, d’ouvrir ses ornières et de s’inspirer de cultures professionnelles autres que la sienne.
L’alternance de l’enseignement à distance et du présentiel a varié la formation. Le fait d’être un petit groupe d’étudiants est facilitateur pour les échanges.

Vous avez suivi le cursus en 2020 : cela vous a-t-il été aidant dans ce contexte de pandémie ?

La formation s’est prolongée d’une année…donc 3 années au total.
Je n’avais pas tout à fait la tête aux études car la pandémie m’a beaucoup accaparé en temps et en préoccupations. Je remercie les organisateurs de nous avoir permis de continuer à suivre nos cours à distance afin de ne pas décrocher.
Le fait de pouvoir se poser en groupe et « déposer » nos expériences face au Covid a été bénéfique pour être encore en vie !

Pour conclure cet échange, le mot de la fin ?

Cette formation a été une source d’épanouissement à la fois personnelle et professionnelle. Elle a malheureusement été impactée par la pandémie qui a rallongé sa durée. La dynamique de formation a été ralentie mais la responsable pédagogique a permis au groupe de continuer à bien fonctionner et à toujours maintenir le lien.