Licence professionnelle de gestion du risque infectieux lié à l’environnement : une licence dans l’air du temps.

29 mars 2021

Introduction:

La genèse de cette licence vient d’un constat : le manque de spécialisation et de connaissances de certaines professions dans les domaines du contrôle de l’environnement. En effet, le facteur environnemental est un élément essentiel dans la gestion du risque infectieux et ce dans de nombreux domaines (pharmaceutique, médical……). Les contrôleurs qualité, biohygiéniste, responsable qualité, en charge de la gestion de ce risque, sont bien souvent pris au dépourvu lorsqu’il s’agit de comprendre et de gérer une situation non conforme (qualification de zone maitrisée non conforme, contrôle de l’eau hors seuils…). Les causes de ces situations sont parfois difficiles à trouver et seule une connaissance parfaite de la thématique permettra de résoudre le problème.

C’est pourquoi, cette licence tente de répondre à ces questions et apporte une réelle plus-value en termes de gestion du risque infectieux lié à l’environnement, en professionnalisant le personnel et en apportant des connaissances poussées dans les domaines divers tels que la maitrise du risque lié à l’eau, l’air, les surfaces, l’alimentation……

Un parcours complet pour des professionnels spécialisés :

Le détenteur de la Licence professionnelle en Gestion du risque infectieux lié à l’environnement (LP GRILE) exercera des fonctions d’expertise, de conseil et de surveillance de l’environnement.

Il exercera ses missions :

  • dans la gestion du risque a priori : surveillance, échantillonnage, analyse et cartographie des risques
  • dans la gestion du risque a posteriori : mise en place d’actions curatives et correctives, retour d’expérience

Cette formation permettra également d’acquérir les compétences nécessaires à la gestion de projet : en termes de management et d’animation de groupes de travail.

Pour quel public :

Cette formation est à la fois spécialisée en gestion de l’environnement sans être cantonnée à un type d’environnement particulier. Cela permet à cette formation de s’inscrire dans une complémentarité avec les formations actuellement proposées.

En plus d’un accès au métier de technicien biohygiéniste, ce parcours permet d’exercer des fonctions dans le domaine agro-alimentaire, industriel et de la santé. Au-delà d’un simple contrôle qualité, il s’agit de maitriser le risque de contamination de la production et des process en général.

Cette formation permettra d’évoluer vers des domaines variés :

  • Dans le secteur pharmaceutique hospitalier : pharmacien ou préparateurs en pharmacie ou en pharmacie hospitalière en charge d’un secteur de dispositifs médicaux stériles ou exerçant dans un secteur de pharmaco-technie (salles blanches, unité de reconstitution de cytostatiques, …) nécessitant des compétences renforcées en prévention du risque infectieux à partir de l’environnement vivant ou inerte ;
  • Dans les métiers du contrôle qualité lorsqu’une spécialisation opérationnelle est nécessaire dans le champ du risque infectieux : production pharmaceutique, production agro-alimentaire, production de l’eau et de l’eau technique (réseaux d’eau osmosée), industrie de fabrication de dispositifs médicaux critiques ou semi-critiques (matériel chirurgical, endoscopique, robotique, …) ;
  • Dans les métiers de l’environnement, notamment des environnements maîtrisés par rapport au risque infectieux ;
  • Dans les métiers de la promotion des produits de santé : lorsqu’une expertise pratique est nécessaire dans le domaine du risque infectieux ou d’activités critiques ayant un impact sur la santé : visiteurs médicaux 

Des unités d’enseignement indépendantes permettant une plus grande souplesse dans le suivi de la formation :

La formation propose différentes unités d’enseignement qui peuvent être suivies de manière indépendante en formant toutefois un parcours cohérant et complet sous forme de licence. Ce parcours permettra aux participants de connaître, d’anticiper les stratégies de construction, surveillance et maintenance de divers environnements. Les cours sont dispensés par des experts des domaines abordés avec une alternance d’apports théoriques et de cas pratiques/retours d’expérience. Ces unités se veulent avant tout pédagogiques et pratiques permettant à tous les participants d’intervenir et d’échanger selon leurs expériences.

La formation en détails :

La formation comporte 10 unités d’enseignement dont 2 unités particulières (une unité qui correspond à un projet tutoré et une unité qui est un stage immersif).

Les 8 unités d’enseignement vont balayer diverses thématiques, allant de la microbiologie fondamentale et environnementale à des thématiques plus spécialisées comme la gestion et la maintenance de zones à environnement maitrisé, la gestion d’un réseau d’eau, les principes de l’HACCP dans le domaine agroalimentaire. En n’oubliant pas des unités d’enseignement plus global ayant pour objectif de développer ses connaissances dans la gestion du risque, gestion de projet et tout ceci en vous fournissant des outils adaptés aussi bien informatiques que pédagogiques.

Finalement

A l’issue de cette formation, vous aurez toutes les clés pour définir et produire un plan de contrôle pertinent, interpréter les résultats de manière appropriée et produire une analyse fine et adaptée de la situation. Vous pourrez proposer des solutions adaptées et optimales à la résolution de problèmes courants dans des domaines très variés. Grâce à ces nouvelles compétentes, vous serez polyvalent et vous saurez vous adapter à tout type d’environnement.

Dr Laure BELOTTI EHRHARD, Praticien hospitalier – CHU Strasbourg – Plateau technique de microbiologie – Laboratoire d’hygiène hospitalière (UF 1302).

Dr Thierry LAVIGNE, Praticien Hospitalier, responsable du Service d’Hygiène Hospitalière des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.